PARTAGER

Sur Europe 1, Claude Castex a fait part de sa fierté que son fils soit nommé Premier ministre. « La popularité ne sera pas sa première préoccupation. »

Il ne s’y attendait pas. Samedi 4 juillet, Claude Castex, le père du nouveau Premier ministre, a confié sur Europe 1 sa surprise de voir son fils à Matignon. « Après ce qu’il avait fait en tant que « Monsieur déconfinement », je m’attendais à ce qu’il ait un poste de ministre lors du remaniement. Mais en aucun cas je m’attendais à un poste aussi prestigieux », a-t-il déclaré.

Claude Castex a appris jeudi soir que son fils allait être nommé le lendemain. « II m’a appelé pour me prévenir. Il sortait de l’entretien avec le président et le Premier ministre. Il ne m’a pas parlé longtemps, il m’a simplement dit que c’était un poste difficile dans une situation difficile et délicate, compte tenu de l’état de la France. »

« Une fierté »

« Pour un père, c’est une fierté d’avoir un fils Premier ministre », a-t-il aussi confié, expliquant que cette nouvelle a été « un choc et beaucoup d’émotions ». « Et puis j’ai tout de suite pensé à ce qui l’attend, donc un peu de stress. Mais c’est du bon stress, je ne peux qu’être heureux pour lui », souligne Claude Castex, qui a été chef d’entreprise dans l’agroalimentaire.

Le père n’a par ailleurs pas manqué de faire la promotion de son fils, assurant que Jean Castex « n’a jamais reculé quand il s’agissait de s’occuper de sa commune ». Il a également rappelé que le nouveau Premier ministre « a déjà été directeur de cabinet de Xavier Bertrand au ministère du Travail, il a de très bons contacts avec les syndicats. Une partie importante va se jouer sur la réforme des retraites ». « La popularité ne sera pas sa première préoccupation », assure-t-il. Claude Castex l’affirme : « Il fera ce que lui demandera le président de la République, avec son caractère. »

 

Source : Le Point

Publicité