PARTAGER
Marlène Schiappa en conférence de presse le 25 novembre à Paris. - ASSOCIATED PRESS

La secrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes, qui n’est pas tête de liste, gardera son poste au gouvernement.

Voilà qui promet une confrontation d’envergure. Marlène Schiappa a annoncé ce jeudi 9 janvier qu’elle se présentait dans le XIVe arrondissement de Paris pour les prochaines élections municipales et ce, “pour soutenir Benjamin Griveaux”.

“Il est le meilleur candidat pour la capitale, le plus sérieux et le plus préparé. C’est aussi celui qui est le mieux entouré”, affirme dans une interview au Parisien la secrétaire à l’égalité entre les femmes et les hommes, dont le nom circulait depuis plusieurs mois.

Marlène Schiappa précise qu’elle ne sera pas tête de liste et que sa candidature sera “actée par la commission d’investiture dans les prochains jours”. Pour cette native de Paris, qui a son domicile au Mans, cette candidature dans l’arrondissement du candidat dissident prouve que l’exécutif soutient Benjamin Griveaux.

Bataille de tête d’affiches

“Je suis membre du gouvernement, j’ai échangé longuement avec le Premier ministre et le président qui m’ont tous les deux encouragée à être candidate. Je le dis pour faire taire certaines rumeurs disant que l’Élysée soutiendrait en cachette Cédric Villani: c’est faux. Emmanuel Macron et Édouard Philippe m’ont chaleureusement incitée à rejoindre la liste de Benjamin Griveaux, pour gagner l’élection”, affirme-t-elle, alors que le chef de l’État n’a toujours pas apporté de soutien public à l’ancien porte-parole du gouvernement.

Alors que cette candidature annonce une bataille de têtes d’affiche dans le XIVe arrondissement, Marlène Schiappa n’a pas attendu pour lancer les hostilités. “Voter Cédric Villani, c’est lui faire un chèque en blanc, car on ne sait même pas à l’heure actuelle s’il soutiendra Benjamin Griveaux, Anne Hidalgo ou un autre candidat au second tour”, tacle la secrétaire d’État, pointant le projet d’alliance avec Europe Ecologie Les Verts. Comme elle n’est pas tête de liste, Marlène Schiappa ne quittera pas son poste au gouvernement.

Source : Huffingtonpost

Publicité