PARTAGER
Le patron LREM Stanislas Guerini avait affirmé début septembre que les dissidences aux municipales se traiteraient au cas par cas. - © STEPHANE MAHE Source: Reuters

Christian Jasko, suppléant de la députée LREM Carole Bureau-Bonnard, voulait se présenter à la mairie de Compiègne. Son parti a néanmoins décidé de soutenir un candidat UDI. Pour avoir maintenu sa candidature, Christian Jasko a été exclu de LREM.

Christian Jasko n’a pas bénéficié de la même clémence que Cédric Villani, qui se présente à la mairie de Paris alors que La République en marche (LREM) a investi un autre candidat, Benjamin Griveaux. Le suppléant de la députée LREM Carole Bureau-Bonnard de l’Oise avait annoncé, il y a plusieurs mois, convoiter la mairie de Compiègne. Sauf qu’entre-temps, le parti de la majorité a préféré soutenir un candidat UDI, Daniel Leca.

Je suis marcheur de la première heure depuis avril 2016

Christian Jasko a peut-être pensé que LREM allait se souvenir du cas Cédric Villani. Le 20 septembre, pour le journal local Oise Hebdo, il avait ainsi affirmé ne pas s’inquiéter d’une éventuelle exclusion : «Je ne vois pas comment à l’heure où nous parlons, je pourrais être exclu dans la mesure où de nombreuses villes en France sont confrontées à ce même genre de situation. Par exemple, ne serait-ce que dans la capitale, le candidat Villani à Paris est dans le même contexte […] Je suis marcheur de la première heure depuis avril 2016.» Relatant son implication en faveur de LREM, il déclarait : «Je ne vois pas pourquoi ma légitimité serait remise en cause.»

Il a donc fait le pari de maintenir sa candidature. Mal lui en a pris, puisque selon plusieurs sources, le macroniste a donc été exclu par son parti, le 24 septembre. Une information confirmée par un relevé de décisions du bureau exécutif de LREM, qui explique une partie de son exclusion : «Ses critiques ouvertes à l’encontre de la députée LREM de la circonscription dont il est le suppléant et dont il a été le collaborateur et sa position ambiguë à l’égard du maire sortant de Compiègne n’ont pas été comprises par le comité local.»

Après cette annonce, Christian Jasko a reçu le soutien sur Twitter d’une autre exclue du parti, due à ses positions contre la PMA pour toutes et la GPA, la députée Agnès Thill : «Bienvenue au club Christian. Un parti qui exclut est un parti sectaire.»

 

Source : RT France

Publicité
loading...