PARTAGER
Anne Hidalgo - STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

La maire de la capitale annonce vendredi que 3400 policiers municipaux seront déployés d’ici 2020.

La maire de Paris Anne Hidalgo a décidé de créer une police municipale en 2020 munie de matraques « Tonfa », une arme « non létale » mais considérée comme dangereuse, pour « lutter contre les infractions du quotidien », a annoncé la mairie vendredi.

Dépôts d’ordures et nuisances sonores

Les 3400 policiers municipaux devront garantir la propreté des rues (sanctionner les dépôts d’ordures, les jets de mégots et l’affichage sauvage), veiller à la tranquillité publique et assurer la protection des déplacements des parisiens, notamment avec la problématique des trottinettes électriques. Ils devront également s’occuper de la verbalisation sur la voie publique et des nuisances sonores, a précisé la mairie.

Présents 24h/24h, les agents seront munis de gaz lacrymogène, de caméras piétons, de gyrophares et de gilets tactiques. Un temps évoqué, le « Taser » ne fera finalement pas partie de l’équipement de ces agents.

Le modèle des bobbies londoniens

Il n’y aura que 200 créations de postes puisque la mairie entend s’appuyer sur les 3400 agents qui appartiennent actuellement à la brigade de la lutte contre les incivilités. L’édile parisienne promet que cette police municipale n’empiétera pas sur les pouvoirs de la police nationale.

Cette annonce est le fruit d’une réflexion et d’un audit mené par la ville de Paris, avec 80 auditions menées, associant 200 personnalités d’élus locaux, le préfet de police de Paris et le parquet. La mairie a précisé s’être inspirée des exemples de Londres avec les bobbies ainsi que d’autres villes françaises comme Bordeaux ou Lyon.

Anne Hidalgo entend ainsi répondre « aux fortes attentes des Parisiens en matière de sécurité ».

Mélanie Vecchio avec AFP

Source : bfmtv.com

La bibliothèque de Tepa

Livres à lire sur le sujet. Soutenez financièrement l’action de Patriote Info en achetant l’un des livres de sa bibliothèque.

Publicité