PARTAGER
CC0 / Daniel Bone

Philippe Juvin, maire Les Républicains (LR) de la Garenne-Colombes, a gagné un procès lancé par lui-même contre sa propre mairie, ce qui lui a finalement rapporté près d’une centaine de milliers d’euros, selon une enquête de Mediapart.

L’actuel maire LR de la Garenne-Colombes, Philippe Juvin, a touché une indemnisation d’un montant de 97.500 à l’issue d’un procès qu’il avait lancé contre sa propre mairie, selon les récentes révélations de Mediapart.

Les faits remontent à l’année 2017. La mairie avait alors validé un permis de construction sollicité par la société immobilière Franco Suisse, qui fait partie du groupe Promogin. Il concernait la construction d’une résidence avec une vingtaine de logements à vendre.

«Quelque chose de kafkaïen»

Ce permis de construire, enregistré en préfecture le 8 mars 2017, est par ailleurs paraphé «par une délégation du maire», toujours selon la même source. Deux mois plus tard, Philippe Juvin, également ex-député européen et ex-conseiller général, a attaqué sa propre mairie en justice en déposant un recours devant le tribunal administratif de Cergy-Pontoise. Sollicité à l’occasion par Mediapart, M.Juvin a expliqué qu’étant voisin du projet immobilier, celui-ci «plonge dans [s]on jardin avec une perte de la valeur de la maison».

«Il y a certes quelque chose de kafkaïen entre une administration que je dirige et une décision de cette même administration qui me nuit personnellement. […] Mais si je ne fais rien, j’ai une maison qui perd de sa valeur! Et je serais le seul justiciable de la ville à ne pas pouvoir agir au nom de ses droits?» a-t-il expliqué auprès du média.

Indemnisation d’une centaine de milliers d’euros

En fin de compte, l’affaire a été abandonnée quelques mois plus tard, le 1er décembre parce que Philippe Juvin et le promoteur ont signé un accord. D’après les dires du maire, toujours cités par Mediapart, le document lui a permis de toucher entre 6 et 7% de la valeur de sa propre maison, estimée entre 1,4 et 1,6 million d’euros, soit un montant de 97.500 euros.

«J’ai voulu trancher le plus vite possible. Et un bon accord vaut parfois mieux qu’un mauvais procès. Certes, cela aurait été plus pur, mais aussi plus long et plus aléatoire.»

Selon les informations, deux autres riverains ont aussi reçu des indemnisations.

Source : Sputnik France

Publicité
loading...