PARTAGER
© AP Photo / Thomas Samson, Pool

La privatisation annoncée d’ADP par l’intermédiaire de la Bank of America, dont le siège parisien est dirigé par un soutien d’Emmanuel Macron, constitue un conflit d’intérêts, selon le président de Debout la France.

Invité du «Grand Oral» sur RMC, Nicolas Dupont-Aignan a dénoncé un «conflit d’intérêts» dans le processus de privatisation d’Aéroports de Paris (groupe ADP). Le président de Debout la France a attiré l’attention du public sur le fait que la transaction est réalisée sous les auspices d’un soutien fidèle d’Emmanuel Macron:

​«Stratégiquement c’est dangereux et on va gagner moins d’argent. Eh bien moi je vous dis ce qui se passe: qui fait la transaction? C’est la Bank of America. Et vous savez qui s’occupe de ça là-bas? C’est monsieur Bernard Mourad, soutien d’Emmanuel Macron», a fait valoir M.Dupont-Aignan.

D’après lui, il s’agit d’un «conflit d’intérêts au sommet de l’État», ce qui n’est «pas normal dans une démocratie».

Le projet de privatisation d’Aéroports de Paris défendu par Édouard Philippe et Bruno Le Maire suscite depuis des mois des critiques insistantes. Pour leur part, le Premier ministre assure que l’État n’est pas le meilleur actionnaire et le ministre de l’Économie promet que la puissance publique gardera le dernier mot sur les tarifs.

Le projet prévoit une concession de 70 ans et une vente de parts de l’État dans l’objectif de libérer des fonds «utiles» pour abonder le Fonds d’innovation de rupture que l’exécutif souhaite créer.

Selon le président LR du Sénat Gérard Larcher, l’hémicycle est «défavorable à la privatisation d’ADP» puisqu’il s’agit d’«un actif stratégique qui mérite réflexion».

Source : Sputnik France

La bibliothèque de Tepa

Livres à lire sur le sujet. Soutenez financièrement l’action de Patriote Info en achetant l’un des livres de sa bibliothèque.