PARTAGER
© Page Facebook Sapeurs-Pompiers-Photographies

Ils sont une dizaine de pompiers présentent des bilans hépatiques perturbés. Ils sont tous intervenus sur l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen.

Trois semaines après l’incendie de l’usine classée SEVESO les résultats des premières prises de sang ne sont pas bons. Au moins une dizaine de pompiers ont reçu des bilans sanguins faisant apparaître des résultats anormaux le foie « avec des niveaux de transaminases trois fois supérieurs à la normale ainsi que des perturbations au niveau de la fonction rénale » selon Le monde.

Le commandant, porte-parole du SDIS 76 a réagi suite à ces résultats. Selon lui, les résultats ne sont pas considérés comme déterminants. « il faudra attendre le deuxième prélèvement à J+31 » afin de savoir s’il y a un lien avec l’incendie de l’usine Lubrizol.

Mais pour les pompiers concernés par ces résultats anormaux, ils devront faire un bilan sanguin tous les quinze jours pendant six mois. Ils sont déjà nombreux à avoir déposé plainte tout comme plusieurs policiers.

Source : Actu Penit

Publicité
loading...