PARTAGER

Je ne vous apprendrais rien, c’est juste une confirmation de la fragilité de notre système mondialisé d’approvisionnement. L’alerte émise par l’Union Européenne est également consécutive à l’arrêt des ventes et des exportations par exemple par l’Allemagne, au fait que la Chine n’est pas encore revenue sur la scène internationale, et que l’Italie vient de s’éteindre ce qui va rajouter quelques complications aux chaînes de distribution.

On est mal patron, on est mal, comme dit la publicité.

Charles SANNAT

« Ceci est un article « presslib » et sans droit voisin, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

L’UE met en garde contre une pénurie de médicaments à plus long terme en raison du coronavirus

En confirmant que sur fond de coronavirus, il n’y a pas de pénurie de médicaments à ce stade, l’Agence européenne du médicament a mis en garde contre un risque à plus long terme.

Des problèmes de pénuries ou d’approvisionnement en médicaments «ne peuvent pas être exclus» à mesure que l’épidémie provoquée par le coronavirus s’étend, a indiqué mardi l’Agence européenne du médicament (EMA), tout en précisant qu’à ce stade aucun problème n’avait été signalé, selon l’AFP.

Pour parer à cette éventualité, l’Agence a commencé un travail d’examen des médicaments à usage humain ou vétérinaire afin d’identifier les plus à risque, alors que la grande majorité des principes actifs nécessaires à leur fabrication viennent d’Asie.

Source : Insolentiae

Publicité