PARTAGER

Les faits divers se multiplient et les autorités s’inquiètent de la «radicalisation des comportements».

La France va-t-elle devenir un pays où l’on sort les couteaux au moindre différend? La question est loin d’être anodine, alors que les faits divers se multiplient, semaine après semaine. Le 11 février dernier, aux Lilas (Seine-Saint-Denis), un automobiliste est mort poignardé par un autre, pour une vulgaire histoire de place dans une file de station-service. La veille, à Montpellier (Hérault), une jeune femme de 18 ans a été retrouvée entre la vie et la mort, le corps transpercé, dans un appartement qu’elle louait près de la gare Saint-Roch. Le 7 février, dans la même ville, c’est une femme de 30 ans que son ex-compagnon défigurait au couteau après une dispute, alors qu’elle souhaitait récupérer les clés de leur ancien domicile conjugal.

Il y eut aussi, le 3 février, une attaque au couteau à la gendarmerie de Dieuze (Moselle) par un militaire de 19 ans, prétendant agir au nom de l’État islamique. L’actualité a enfin été marquée, le 29 janvier dernier, par la dramatique rixe du quartier […]

Publicité
loading...