PARTAGER

Le Conseil d’Etat a rejeté la demande de suspension d’usage des lanceurs de balles de défense. Il avait été saisi par la Ligue des droits de l’Homme et la CGT, qui jugent l’usage des LBD « dangereux ».

Le secrétaire d’état à l’Intérieur, Laurent Nuñez, avait dit attendre « sereinement » la décision du Conseil d’état considérant le LBD comme « fondamental » au maintien de l’ordre.

Le Conseil d’Etat a examiné mercredi des recours demandant la suspension immédiate de l’usage du lanceur de balles de défense. Cette arme aurait été utilisée dans « 9.228 cas » lors de manifestations de « gilets jaunes » depuis le début du mouvement de contestation sociale mi-novembre, a indiqué Pascale Léglise, représentante du ministère de l’Intérieur, lors d’une audience au Conseil d’Etat.

Source morandini

Publicité
loading...