PARTAGER

Suréquipés, résistants et ultra-performants, ces radars pourront aussi détecter si le conducteur téléphone ou ne porte pas de ceinture, selon Franceinfo.

Dans la bataille des radars, l’État n’a pas dit son dernier mot. Acculé sur le bord des routes depuis le début du mouvement des Gilets jaunes le 17 novembre dernier, le gouvernement s’apprête, selon Franceinfo, à passer à l’offensive. Alors que 75 % des radars ont été mis hors d’état de flasher en quelques mois, Franceinfo annonce que 400 appareils nouvelle génération, plus difficiles à dégrader, devraient faire leur apparition sur le bord des routes dès cette année, 3 600 d’ici 2020.

Selon le ministère de l’Intérieur, ce type de radar, appelé «  Mesta Fusion 2 » ou «  radar tourelle  », sera «  beaucoup plus difficile à casser que ses prédécesseurs  ». Franceinfo décrit de son côté le nouvel appareil, doté d’une caméra haute résolution de 36 millions de pixels, comme une «  tourelle  » juchée à plus de 4 mètres de haut (difficiles à atteindre), capable de scanner simultanément 38 véhicules sur huit voies de circulation et de différencier une voiture d’un poids lourd sur un tronçon de 200 mètres. Une poignée de ces radars sont déjà en service en France.

Pour être assurés de se prémunir au mieux des dégradations, les radars pourront également changer d’emplacement très rapidement. Parmi les 3 600 cabines annoncées, beaucoup seront des cabines vides servant de leurres, les autres contiendront un radar. Celui-ci pourra ensuite rapidement être déplacé d’une cabine à l’autre. Il sera impossible pour les automobilistes de déterminer quelle cabine est opérationnelle ou non : chaque tourelle sera équipée d’un film miroir qui ne permet pas d’observer de l’extérieur ce qu’elle contient.

Détecter le port de la ceinture ou le téléphone au volant

Sur le papier, ces super-radars semblent difficiles à dégrader ou simplement à éviter en cas d’excès de vitesse. Mais l’arrivée de ces radars pourrait marquer le franchissement d’une nouvelle étape en matière de contrôles routiers. Outre le respect des limitations de vitesse, les radars dernier cri sont également capables de détecter si un conducteur porte ou non sa ceinture de sécurité, double par la droite, respecte les distances de sécurité et même s’il téléphone au volant. Ces fonctionnalités ne sont pas encore homologuées, précise la sécurité routière à Franceinfo : les radars ne peuvent épingler que les excès de vitesse, mais pourront, à terme, utiliser intégralement l’éventail de leurs fonctionnalités.

Depuis que les radars sont régulièrement victimes de dégradations, les automobilistes ont globalement accéléré le rythme. S’ils ne peuvent plus flasher, les appareils peuvent encore souvent enregistrer la vitesse des véhicules qui défilent devant eux et constatent une augmentation de la vitesse moyenne. Il y a quelques jours, les chiffres de la sécurité routière faisaient état d’une importante augmentation de la mortalité, que beaucoup ; à commencer par le chef de l’État, ont directement liée à l’absence accrue des radars au bord des routes.

Source : Le Point

La bibliothèque de Tepa

Livres à lire sur le sujet. Soutenez financièrement l’action de Patriote Info en achetant l’un des livres de sa bibliothèque.

Publicité
loading...