PARTAGER

Les organisations syndicales étaient reçues cet aprés-midi pour évoquer les problèmes de sécurité que rencontrent les surveillants dans les établissements pénitentiaires.

Dans un communiqué, le syndicat Force ouvrière pénitentiaire (syndicat majoritaire) a évoqué les différentes pistes abordées par Stéphane Bredin, le directeur de l’administration pénitentiaire, pour pallier au manque de sécurité pour les personnels, notamment suite à l’attaque terroriste subie par deux d’entre eux à la prison de Condé-sur-Sarthe.

Voici les différents sujets évoqués :

Classification et/ou Typologie des établissements afin d’y affecter les détenus en fonction de leurs profils de dangerosité, en harmonisant les pratiques règlementaires des structures et des personnels

Abrogation de l’article 57 de la loi pénitentiaire relatif à la non-systématisation des fouilles sur le détenu. Sur ce sujet la DAP nous informe qu’elle n’est pas favorable à son abrogation mais plutôt à l’évolution législative de l’article 57

Renforcement du contrôle des personnes extérieures qui pénètrent dans un établissement pénitentiaire par le recours systématique aux fouilles par palpation et/ou par l’apport d’une équivalence technologique (caméras à ondes millimétriques, etc…)

Abonder les effectifs actuels des brigades cynotechniques et création supplémentaire de bases, avec renforcement des compétences, pour la sécurisation périmétrique des établissements, avec notamment l’utilisation de chiens d’appui et de chiens spécialisés dans la recherche de produits stupéfiants

Expérimentation de l’utilisation de cameras piétons et embarquées, de Pistolets à Impulsions Électriques pour la prise en charge des détenus à risque à l’intérieur comme à l’extérieur des établissements pénitentiaires

Dotation de CAPSTUN pour la gestion des détenus tant à l’intérieur que lors des missions extérieures

Création d’une circulaire relative à la gestion du menottage des détenus dans et hors des établissements

Ouverture de discussions et création d’un groupe de travail sur le statut d’APJA et OPJ pour les personnels pénitentiaires

Le syndicat rappelle également avoir rendez-vous le jeudi 14 mars 2019 à 09h00 avec la Garde des Sceaux afin de connaitre les propositions qui seront retenues, mais aussi les réponses qu’elle apportera sur le volet indemnitaire et statutaire. Le syndicat appelle les personnels à « maintenir la pression » jusqu’à cette rencontre…

Source : actupenit.com

La bibliothèque de Tepa

Livres à lire sur le sujet. Soutenez financièrement l’action de Patriote Info en achetant l’un des livres de sa bibliothèque.