PARTAGER

Jeudi après-midi, l’ancien boxeur a été placé en garde à vue alors qu’il était en direct sur sa page Facebook. Énervé, il filmait les fonctionnaires du commissariat et se plaignait de la lenteur de son dossier concernant des coups de feu tirés sur son habitation.

Ce jeudi vers 15 heures, Patrice Quarteron a lancé un live Facebook. Il s’est mis à reprocher aux policiers les lenteurs de l’enquête sur les tirs qui ont visé son domicile de Corbeil-Essonnes en janvier 2020. Il a ensuite été menotté et placé en garde à vue pour « menaces de mort sur le commissaire de police et atteinte à la vie privée ». Il sera relâché trois heures plus tard.

 

Patrice Quarteron a promis de revenir ce matin à 9h30 au commissariat d’Évry

Source : Actu Penit

Publicité