PARTAGER
La version papier du Petit Robert vient de sortir en librairie. Photo DR

Le coronavirus a également bouleversé notre façon de parler : de nouveaux mots sont apparus, le sens de certains autres s’est étoffé. Du travail pour les lexicographes du célèbre dico qui ont enrichi la version numérique.

« Le dictionnaire est un livre de “choses dites”, dictiones en latin. Il n’est pas là pour affirmer ce qu’on aime ou pas mais pour enregistrer l’usage ». Voilà ce que dit Alain Rey, rédacteur en chef des éditions Le Robert, à propos de l’un des livres les plus passionnants: le dictionnaire.

Chaque année, Le Petit Robert livre sa nouvelle édition qui s’enrichit de mots nouveaux provenant des régions de France évidemment mais aussi de Belgique, Suisse et du Canada francophone.

Et cette année, les lexicographes du Robert ont eu fort à faire avec des mots qui, d’un coup, explosent dans le langage du quotidien (covid, télétravail, déconfinement…) ou encore d’autres déjà présents dans le dico mais dont le sens s’est étoffé (cluster, confinement, geste barrière, patient zéro,…).

Être dans Le Robert c’est une espèce de must: la réputation du dictionnaire est telle qu’il fait référence. Ainsi cette année, confinement oblige, les délais d’imprimerie, de rédaction, etc. ont été quelque peu bousculés. Mais « ces sens et mots nouveaux dont nul ne pouvait anticiper l’essor au moment du bouclage de l’édition 2021 du Petit Robert de la langue française ont été intégrés à ses versions en ligne », précise l’éditeur.

Covid, déconfinement, téléconsultation,…

Photo DR

Donc vous pourrez vous amuser à trouver les définitions de huit nouveaux mots : covid, déconfinement, déconfiner, nasopharynx, oxymètre, pauci-, saturomètre et téléconsultation.

Toujours en relation avec le nouveau langage utilisé depuis la crise sanitaire, les définitions d’une foultitude d’autres mots ont été enrichies. C’est le cas de : aérosol, barrière, coronavirus, écouvillon, geste, pandémie, réserviste, traçage, zéro, etc.

Par ailleurs, de nouveaux mots font « normalement », si l’on ose dire, leur entrée dans Le Petit Robert – autrement dit des mots qui n’ont pas de relation avec la crise sanitaire. C’est, enfin, le cas de cloud que tous les internautes connaissent évidemment, mais aussi de : se désâmer, douf, illectronisme, maturer, mytho, pansexuel, savoir-être, spammer, tech, technophobe, trackeur, veggie,…

Les personnalités nouvelles

Enfin, autres entrées très attendues dans les dictionnaires : celles des personnalités. C’est pour elles une sorte de consécration. Parmi les heureux promus de l’édition 2021: la jeune suédoise Greta Thunberg, l’écrivain Philippe Lançon, le moine français Matthieu Ricard, la caricaturiste Riss, l’immense et regretté musicien Manu Dibango et… Lady Gaga!

Le Petit Robert (papier), 63,50 euros. Version bimédia (papier + Internet),
69,50 euros. Version 100 % numérique, 49 euros. Appli iOS, 43,99 euros.

Source : Var Matin

Publicité