PARTAGER
© Sputnik . Oxana Bobrovitch

Pendant l’interpellation d’un individu qui résistait à un contrôle de masque à Paris, des policiers en civil ont été insultés par certaines personnes et visés par des projectiles. En réponse, ils ont dégainé leurs armes de service et ont braqué la foule pour la faire reculer, indique Actu.fr.

Un simple contrôle de masque a abouti à une interpellation mouvementée dans le 10ème arrondissement de Paris, le 16 septembre, lorsque des agents de police ont dégainé leurs armes en braquant la foule, rapporte Actu.fr.

Filmées par un journaliste canadien, les images montrent un homme plaqué au sol par trois agents de police en civil au milieu d’un rassemblement de plusieurs dizaines de personnes.

Insultés par certains individus, les fonctionnaires sont pris pour cibles par des projectiles.

Selon les informations obtenues par le quotidien auprès d’une source judiciaire, il y avait «un gros pavé» parmi les projectiles lancés. De plus, un «liquide non identifié a éclaboussé la tête des policiers»

Deux sur les trois ont alors dégainé leurs armes de service et les ont pointées sur la foule pour la faire reculer. Puis l’un d’eux a visé le ciel et l’autre le sol.

Quelques instants plus tard, plusieurs policiers à vélo sont venus en renfort et ont pu disperser une partie des personnes réunies sur le lieu de l’interpellation.

Un portable volé retrouvé

Les faits se sont déroulés sur le boulevard de Strasbourg vers 17h30. Dans un premier temps, les fonctionnaires ont tenté d’interpeller l’individu concerné pour le non-port du masque. Lorsqu’ils se sont approchés de lui, il «les a repoussés violemment, puis a résisté», a confié la source à Actu.fr.

Après que le suspect a mordu un policier, il a été plaqué au sol, poursuit le quotidien. Il a été interpellé et placé en garde à vue. Il était également en possession d’un portable volé.

Source : Sputnik Faits Divers

Publicité