PARTAGER
© CC0 / AnnRos / Ballon de foot

L’équipe de Quotidien et l’adjoint au sport de la ville de Strasbourg ont été caillassés alors que ce dernier donnait une interview sur le match de foot clandestin qui a rassemblé 400 personnes dimanche. Le responsable s’est prononcé pour la non-stigmatisation des jeunes juste avant d’être agressé.

Une équipe de l’émission Quotidien de Yann Barthès a essuyé des jets de pierre alors qu’elle faisait un reportage sur le match de football polémique du week-end dernier qui a eu lieu dans le stade Paco-Mateo de Strasbourg. Une vidéo de l’incident a été publiée sur les réseaux sociaux.

L’interview tourne court

À peine commencée, l’interview de l’adjoint aux sports de Strasbourg, Serge Oehler, a été perturbée. Interrogé sur ce qu’il pense de la manière dont on parle des quartiers sensibles, le responsable a été pris pour cible par des jets de pierre.

«Je pense que ce n’est pas bienvenu dans le sens que c’est stigmatiser la jeunesse…», déclare-t-il, avant d’être perturbé par un nouveau caillassage.

«Vous avez un problème?», lance-t-il, agacé, au jeune auteur de l’agression. «Le problème, c’est vous. Cassez-vous!», répond ce dernier.

Après ce jet de caillou, l’homme politique a encore été interpellé par un autre jeune homme qui passait à proximité en vélo.

«Vous êtes là pour quoi? On s’en bat les c***lles de ce qu’il s’est passé, c’était juste un match de foot entre deux cités. J’y étais dimanche, ça fait plaisir parce que pour une fois, des jeunes se retrouvent. […] Vous faites quoi pour nous? Vous avez fermé tout ici. Personne ne fait rien pour nous», s’est-il lamenté.

Le match de foot en question

Malgré l’interdiction de se rassembler à plus de dix personnes, un match de foot entre deux quartiers a réuni dimanche après-midi entre 300 et 400 personnes dans un stade à Strasbourg, au grand dam des élus.

M.Oehler a promis alors «des sanctions très sévères» si des éducateurs ou licenciés de foot» sont identifiés sur les images des caméras de vidéosurveillance installées dans le quartier.

Des clubs de foot ont d’ailleurs été rappelés à l’ordre ces derniers jours pour avoir organisé des entraînements et toutes les serrures des stades vont être changées, a-t-il annoncé.

Depuis dimanche, la ville de Strasbourg a enlevé tous les buts des stades de football.

Source : Sputnik France

Publicité