PARTAGER
© AFP 2020 THOMAS SAMSON

Invité dans l’émission «On n’est pas couché» samedi 20 juin, le philosophe Bernard-Henri Lévy a considéré que la déclaration sur le caractère sans précédent de l’épidémie était une «escroquerie» qui a «terrorisé les gens». Selon lui, il y a eu «des virus encore plus méchants, encore plus contagieux que le Covid-19».

Bernard-Henri Lévy, philosophe et auteur de «Ce virus qui rend fou», a déclaré samedi 20 juin lors de l’émission hebdomadaire «On n’est pas couché» sur France 2 que qualifier l’épidémie du Covid-19 de sans précédent avait «terrorisé les gens».

«Ce n’est pas le premier virus de l’histoire de l’humanité, ni le premier virus de la modernité. Il y a eu dans l’époque d’aujourd’hui des virus encore plus méchants, encore plus contagieux que le Covid-19», a-t-il expliqué, citant à titre d’exemple la grippe de Hong Kong de l’hiver 1968-1969 et la grippe asiatique qui a duré de 1956 à 1958.

Cependant le philosophe a précisé qu’il n’était pas contre le confinement, mais qu’il était contre le fait de dire que cette épidémie était sans précédent, ce qui, selon lui, est «inexact».

«Alors que les sachants et les politiques ont une responsabilité à la fois de créer l’anxiété, peut-être quand il le faut, mais aussi de rassurer, on a terrorisé les gens en leur disant par exemple que l’épidémie est sans précédent», a-t-il affirmé, en qualifiant cette déclaration d’«escroquerie».

La méthode du confinement déjà fustigée

Auparavant, le philosophe Bernard-Henri Lévy avait critiqué dans un podcast pour Slate.fr la façon dont la France avait vécu le confinement, car, selon lui, cela a «accéléré des tendances lourdes qui existaient déjà dans nos sociétés et qui semblent, si elles devaient s’installer durablement, de nature à défigurer les sociétés en question».

En outre, BHL a exprimé son inquiétude quant au renforcement du pouvoir médical en France qui risque de dominer le pouvoir politique.

Source : Sputnik France

Publicité