PARTAGER

L’usine Arjowiggins est en liquidation judiciaire. Elle produit le papier sécurisé nécessaire notamment à la fabrication des passeports, relate « Le Parisien ».

ace à la menace de leur disparition, des salariés ont dû employer les grands moyens. Leur entreprise, l’usine de Crèvecoeur d’Arjowiggins, basée à Jouy-sur-Morin, en Seine-et-Marne, a été placée en liquidation judiciaire le 16 janvier par le tribunal de commerce de Nanterre, rapporte Le Parisien. Si son nom ne dit pas grand-chose aux Français, cette entreprise est utile à bon nombre d’entre eux. C’est elle qui, en effet, produit le papier sécurisé qui sert, entre autres, à la fabrication des cartes grises, des passeports, mais aussi aux billets et aux chèques de banque.

En raison de la prononciation de la liquidation judiciaire, quelque 240 personnes s’apprêtent à perdre leur emploi. Environ 200 d’entre elles ont décidé d’occuper, depuis le 16 janvier, l’usine, 24 heures sur 24. Pour se faire entendre, elles ont même brûlé une partie de leur stock de papier sécurisé, explique Le Parisien. Les employés dénoncent un licenciement dans des conditions « indécentes » ainsi que le versement, selon eux, par l’État de 250 millions d’euros à l’ancien propriétaire de l’usine pour la reconversion du site. L’entreprise a ensuite été revendue à un fonds d’investissement suisse en avril 2018, précise le quotidien.

Un manque de cartes grises d’ici à deux mois ?

Après l’annonce du tribunal de Nanterre, « nous avions donné 48 heures à Bercy pour réagir. Nous avons mis une seconde bobine à feu à l’issue de ce délai. Depuis, deux bobines par jour y passent », a fait savoir le délégué syndical CGT et secrétaire du comité central d’entreprise, Patrice Schaafs. Au total, sept bobines de 200 kilos sont déjà parties en fumée. Le Parisien indique qu’il y en aurait, au total, environ une centaine. Ce qui représenterait un an de commandes. Et les salariés de mettre en garde : « L’État a un besoin urgent de ce papier, car nous sommes les seuls en France à en produire. D’ici deux mois, il y aura une pénurie de cartes grises. »

Source : Le point

La bibliothèque de Tepa

Livres à lire sur le sujet. Soutenez financièrement l’action de Patriote Info en achetant l’un des livres de sa bibliothèque.

Publicité