PARTAGER
Capture Twitter @MikeDelta59

La vidéo a fait le tour des réseaux sociaux. On peut voir l’interpellation spectaculaire d’une femme armée d’un fusil par les gendarmes du Val-d’Oise à Burry-sur-Oise.

Les faits sont survenus le 14 mai dernier vers 16H45 quand le  centre opérationnel de la gendarmerie du 95 est alerté par des riverains qui leur signalent la présence d’une femme perturbée et armée d’un fusil de chasse qui déambule sur la route entre Parmain et Butry-sur-Oise.

Rapidement sur place, les militaires feront face à la femme très menaçante. « Je vais me foutre en l’air » disait-elle notamment. Les gendarmes tentent donc de la raisonner, en vain. La jeune femme tiens alors des propos incohérents. « Tu vas te faire abattre comme un chien » en s’adressant au militaire.

L’échange va durer 15 bonnes minutes mais les gendarmes n’arrivaient pas à la ramener à la raison. « Tu baisses ton arme connard, on t’a dit de baisser ton arme. Tu vas te faire abattre comme un chien. Ton maître c’est chien. Baisse ton arme, tu ne me regardes pas comme ça, baisse les yeux. On est en deuil aujourd’hui » hurle la femme.

Profitant que ses collègues la « fixent » dans la rue, un gendarme fait le tour par la cour d’une maison surprenant la femme armée et la plaquant par derrière. Dans l’action, le fusil tombe au sol et un coup de feu part. Par chance, aucun blessé n’est à déplorer. Un militaire a toutefois été mordu par la forcenée lors de son interpellation.

Dans l’ambulance, la femme continuait à se débattre, blessant un pompier à une cote. Agée de 48 ans, elle a fait l’objet d’une hospitalisation d’office en psychiatrie.

Pour le patron de la gendarmerie, « l’intervention a été parfaitement gérée. Le risque pris était mesuré, tout les riverains étaient à l’abri, et de toute façon il n’y avait pas d’autres options. C’est notre métier, nous sommes formés pour ça. Ce qui est intéressant, c’est que c’est un jeune gendarme sorti depuis peu de l’école qui l’a maîtrisée. On voit que nos formations sont efficaces. »

Source : Actu Penit

Publicité