PARTAGER
Samedi soir, le jeune homme s’est encastré dans une portière ouverte d’une voiture de police banalisée. Une enquête a été ouverte.

Depuis samedi soit, les nuits sont sous tensions dans les Hauts-de-Seine et dans certains quartiers de la métropole lilloise.

La vidéo a été filmée par l’avocat de l’homme blessé à moto à Villeneuve-la-Garenne. Samedi soir, le jeune homme s’est encastré dans une portière ouverte d’une voiture de police banalisée, ce qui a entraîné des tensions avec les forces de l’ordre dans les Hauts-de-Seine jusque dans certains quartiers de la métropole lilloise.

Sur le volet de l’accident, une enquête a été ouverte par le parquet de Nanterre pour en déterminer les circonstances exactes, qui font l’objet de versions contradictoires. L’Inspection générale de la police nationale (IGPN, la « police des polices ») a également été saisie. Du côté des autorités, on assure que les policiers ont ouvert la portière pour procéder au contrôle du jeune homme qui roulait à vive allure et aurait manqué de renverser l’un d’eux avant de percuter leur voiture. «  Mon client me garantit qu’il n’y avait personne à l’extérieur de la voiture  », réfute l’avocat du motard, Stéphane Gas, qui a déposé plainte lundi contre les policiers.

«  J’ai appris qu’il y avait des cassages, des voitures brûlées. Je vous demande de rentrer chez vous, de vous calmer  », a de son côté, déclaré le motard dans une vidéo. Depuis son lit d’hôpital, il « remercie pour le soutien » mais du haut de ses 30 ans, il appelle au calme. « Je ne suis pas un enfant de chœur mais j’espère que la justice sera bien faite », conclut-il, faisant référence à ses antécédents judiciaires, précisés en début de semaine par le parquet de Nanterre. Deux enquêtes ont été ouvertes pour déterminer les circonstances précises de l’accident.

Selon son avocat, Stéphane Gas, le motard a été opéré et il va mieux, même « s’il ne sait pas encore s’il pourra retrouver l’usage normal de sa jambe  », rapporte France Bleu.

Dans les Hauts-de-Seine, les nuits sont agitées depuis samedi soir. Des tensions persistent entre les jeunes habitants et les forces de l’ordre.

Source : La Voix du Nord

Publicité