PARTAGER
© AFP 2021 PHILIPPE DESMAZES

Deux jours après leur action provocatrice aux portes de la prison de Corbas, à Lyon, deux membres des Daltons, groupe de rappeurs lyonnais connu pour ses actions coup de poing, ont été interpellés. Et la réponse doit être « ferme », estime le ministre de l’Intérieur.

Le feuilleton impliquant le collectif lyonnais, qui se surnomme Les Daltons, se poursuit. Cette fois, ce sont les forces de l’ordre qui ont frappé: Gérald Darmanin a annoncé ce 10 novembre l’interpellation de deux membres.

« Ce matin même à l’heure du laitier, deux interpellations ont eu lieu. Les gardes à vue sont en cours et ils répondront devant la justice de ces actes », a déclaré Gérald Darmanin sur Europe 1.

Concernant le collectif, le ministre a rappelé qu’une dizaine d’interpellations avaient déjà eu lieu et que la police lyonnaise « a présenté à chaque fois [les intéressés, ndlr] devant la justice, dont des personnes qui, je l’espère, feront de la prison préventive ».
« Il y aura toujours des actes de délinquance tant que la société sera la société. Mais notre réponse est ferme et à chaque fois nous avons des résultats », a-t-il conclu.

Ils tentent de minimiser

Bien que le ministre n’ait pas communiqué plus de détails sur les interpellés, selon LyonMag il s’agit d’individus s’étant livrés à un rodéo urbain devant la prison de Corbas le 7 novembre, dimanche dernier.
Quant aux Daltons, groupe qui s’est fait connaître par ses clips et morceaux de gangsta rap, ils ont tenté de minimiser l’impact.

« Y a rien, vous avez pris deux Daltons sur 300, vous criez déjà victoire », ont-ils réagi sur Instagram.

Toujours d’après LyonMag, ils ont annoncé un « live », probablement une nouvelle action provocatrice, le 13 novembre.

Leurs provocations

Leur dernière action s’est déroulée le 7 novembre aux portes de la prison de Corbas, où est incarcéré le rappeur Many GT, l’un de leurs leaders. Un des membres du groupe, vêtu en uniforme rayé noir et jaune, a escaladé le grillage et jeté un colis dans la zone de détention, avant de ressauter par-dessus le grillage, y laissant le haut de sa tenue. Puis il a rejoint l’un des deux motocross stationnés pour prendre la fuite.
Bien qu’il soit difficile de comprendre leurs revendications, les Daltons ont récemment fait savoir qu’ils exigeaient la libération de Many GT ainsi qu’une collaboration avec la chanteuse Angèle, qui n’a pas fait de commentaire à ce jour.
Quant aux rodéos urbains, les rappeurs, intervenant le 8 novembre sur le plateau TPMP, ont promis de ne plus les réaliser sur les trottoirs ou les rues piétonnes. Dernièrement, le groupe avait également interrompu le match de Ligue Europa opposant l’OL au Sparta Prague le 4 novembre, avec l’irruption de deux Daltons sur la pelouse.

Source : Sputnik

Publicité