PARTAGER

Les tarifs pourraient augmenter de 1,8% à 1,9% selon la règle de calcul prévue dans les contrats de concession. Le gouvernement, prudent sur ce dossier fortement inflammable, souhaite en contrepartie des «gestes commerciaux» pour les usagers réguliers.

Attention, sujet hautement inflammable. Alors que les «gilets jaunes» continuent à s’en prendre aux barrières de péage dans quelques régions, le gouvernement va-t-il augmenter les péages sur autoroute? Prendra-t-il ce risque, même si une partie de l’opinion considère que les sociétés d’autoroutes font des profits excessifs sur le dos des automobilistes?

Pour l’instant, les pouvoirs publics ont préféré ne pas répondre à cette question. Ils ont annulé deux fois (fin novembre et mi-décembre) la réunion où les hausses de tarifs devaient être communiquées. Mais ils vont devoir trancher vite: traditionnellement, la hausse des péages intervient le 1er février.

Le problème n’est pas anecdotique car, si augmentation il y a, elle serait en moyenne de 1,8% à 1,9%. Le calcul prend en compte l’évolution de l’inflation, la mise en place du plan autoroutier qui prévoit des travaux sur le réseau… et le rattrapage du gel des péages de 2015. Mais l’opinion risque de retenir que cette hausse serait …

Source Figaro

Publicité