PARTAGER

Selon les informations de LCI, l’homme présenté par les enquêteurs comme le « mentor » de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, n’a pas été considéré comme « radicalisé » par l’administration pénitentiaire à l’issue d’une évaluation de quatre mois.

Chokri Chafroud, présenté par l’enquête comme le « mentor influent » de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, le terroriste de Nice qui a fait 86 morts le 14 juillet 2016, n’a pas été considéré comme « radicalisé » par l’administration pénitentiaire.

Toujours selon LCI, les conclusions du collège d’experts du quartier de l’évaluation de la radicalisation (QER) qui l’a examiné pendant quatre mois sont claires : ce Tunisien soupçonné d’avoir influencé Mohamed Lahouaiej-Bouhlel dans son passage à l’acte violent, n’est pas prosélyte et n’adhère pas à une idéologie violente. De quoi venir contredire la version soutenue jusqu’à présent par l’accusation…

Source : actupenit.com

La bibliothèque de Tepa

Livres à lire sur le sujet. Soutenez financièrement l’action de Patriote Info en achetant l’un des livres de sa bibliothèque.

Publicité