PARTAGER

L’homme faisait l’objet d’une surveillance pour des soupçons de radicalisation.

Que s’est-il passé dans ce logement de la commune de Morigny-Champigny, en Essonne, ce jeudi 12 avril ? Un homme est en effet activement recherchépar la police après que le corps sans vie de son colocataire a été retrouvé.

L’homme en fuite ferait l’objet d’une fiche S et aurait lui-même appelé la police avant de disparaître.

Le colocataire sans vie

Ce sont nos confrères du Parisien qui relaient l’information. Tout commence lorsque le commissariat reçoit l’appel d’un homme qui, après s’être identifié, a indiqué qu’il venait de tuer son colocataire à la suite d’une dispute tout en faisant part de son intention de se rendre.

Un équipage est dépêché à l’adresse donnée par le suspect et les policiers découvriront le corps d’un quinquagénaire qui partageait le logement avec l’individu recherché. L’homme qui avait appelé la police ne se trouvait plus sur les lieux.

Radicalisation minime

Un avis de recherche a été lancé à l’encontre du principal suspect, connu de la justice pour des faits de violence et faisant l’objet d’une fiche S pour des soupçons de « radicalisation minime ».

Une autopsie a été effectuée sur le cadavre du colocataire pour déterminer les causes exactes de la mort. Cette dernière n’a pas permis de dater la date exacte du décès qui « remontait à au moins deux jours » selon le parquet d’Évry. Selon plusieurs habitants du quartier, le victime ne sortait presque plus de chez elle depuis qu’elle hébergeait le suspect sorti de prison. Une enquête pour meurtre a été ouverte et a été confiée à la police judiciaire de Versailles.

Source 24matins