PARTAGER
Donald Trump devrait effectivement se retrouver embarqué dans un procès en destitution, et ce dès le 21 janvier prochain. - ASSOCIATED PRESS

Toutes les pièces semblent désormais en place pour que ce procès historique puisse avoir lieu.

Le procès en destitution de Donald Trump débutera probablement mardi 21 janvier, a déclaré ce mardi 14 le chef de la majorité républicaine au Sénat Mitch McConnell.

Des ”étapes préliminaires”, comme la prestation de serment des sénateurs devant le chef de la Cour suprême chargé de superviser les débats, pourraient avoir lieu dès la fin de cette semaine, a-t-il précisé lors d’un échange avec la presse.

De leur côté, les démocrates ont fait savoir ce mardi qu’ils comptaient présenter mercredi 15 janvier une résolution au vote de la chambre des représentants. Il s’agit d’un scrutin qui, s’il est remporté, verra l’acte d’accusation contre Donald Trump être transmis au Sénat, dernière étape avant l’ouverture d’un procès historique.

Les démocrates sûrs de leur force à la Chambre, les républicains répliqueront au Sénat

Ce texte officialisera la transmission au Sénat des chefs d’accusation adoptés le 18 décembre par la Chambre contre le magnat de l’immobilier: abus de pouvoir et entrave à la bonne marche du Congrès.

La résolution nommera aussi les élus démocrates chargés de porter l’accusation contre Donald Trump, soupçonné d’avoir abusé de sa fonction pour forcer l’Ukraine à salir un de ses rivaux puis d’avoir entravé l’enquête du Congrès.

Compte-tenu de la majorité démocrate à la chambre basse, cette résolution devrait, sauf coup de théâtre, être adoptée. “Demain nous transmettrons les chefs d’accusation” au Sénat, a anticipé Nancy Pelosi sur Twitter.

Plus rien n’empêchera alors l’ouverture du procès de Donald Trump, le troisième d’un président dans toute l’histoire des Etats-Unis, très probablement avant la fin de la semaine. “Les Américains méritent la vérité et la Constitution impose un procès”, a estimé Nancy Pelosi. “Le président et les sénateurs devront rendre des comptes.”

Chef de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell, qui ne fait pas mystère de son intention de faire acquitter le locataire de la Maison Blanche, s’est dit prêt à agir vite. “La Chambre a fait suffisamment de mal, le Sénat est prêt à assumer ses responsabilités”, a-t-il déclaré lundi dans l’enceinte de la chambre haute. Voilà qui promet pour la semaine à venir…

Source : Huffingtonpost

Publicité