PARTAGER

WASHINGTON – Des milliers de soldats de la Garde nationale ont continué à affluer dans la capitale du pays pour soutenir les forces de l’ordre lors de l’inauguration présidentielle, renforçant ainsi une force pouvant atteindre 25 000 membres. De nombreux soldats et aviateurs se rendent sur place par le biais de la Garde nationale aérienne dans un pont aérien historique.

Quelque 125 avions de la Garde nationale aérienne ont effectué 134 sorties à Washington du 12 au 15 janvier, amenant plus de 7 060 soldats de la Garde nationale et 2,3 millions de livres de fret de tout le pays. La 89e escadre de transport aérien a poursuivi samedi l’afflux de vols vers la base commune d’Andrews dans le Maryland.

« Le type de mission dans laquelle nous sommes impliqués en ce moment démontre la nature de la Garde nationale aérienne », a déclaré le lieutenant général Mike Loh, directeur de la Garde nationale aérienne. « Nous sommes fiers d’être les premiers à combattre, que ce soit en répondant à des catastrophes naturelles, à COVID-19, à des troubles civils, ou en apportant notre soutien à nos partenaires locaux, étatiques et fédéraux pour l’inauguration ».

« Le volume d’avions, de personnel et d’équipement qui transitent par Andrews est pratiquement sans précédent« , a déclaré le lieutenant-colonel Devin T. Robinson, directeur des affaires publiques de la Garde nationale aérienne. « Nos aviateurs de la Garde nationale font tourner un grand nombre d’avions en très peu de temps – c’est vraiment incroyable !

Dimanche, la 168e escadre de la Garde nationale aérienne de l’Alaska fera voler environ 80 gardes à bord d’un Stratotanker KC-135 de la base aérienne d’Eielson, pour un vol de sept heures vers la base commune d’Andrews.

L’activation des volontaires et la programmation des avions qui seront déployés sur la côte Est à partir de l’Alaska nécessitent une planification et une coordination approfondies. Cette demande de soutien à Washington a été accélérée en deux jours seulement.

« Nos soldats et nos aviateurs sont prêts à répondre à l’appel de l’État ou de la nation », a déclaré le major général Torrence Saxe, adjudant général de la Garde nationale de l’Alaska.

À Porto Rico, un avion cargo C-17 Globemaster III de la 145e Escadre de transport aérien est arrivé à la base de la Garde nationale aérienne de Muñiz pour transporter les soldats de la 92e Brigade de police militaire de la Garde nationale de Porto Rico à Washington. Les aviateurs de la 156e escadre ont veillé à ce que l’avion soit ravitaillé en carburant et prêt à partir à temps.

« Nous sommes ravis d’être ici et de pouvoir apporter ce soutien aux soldats qui se dirigent vers l’importante mission de défense de notre capitale nationale, » a déclaré le colonel Pete Boone, commandant de la 156e escadre.

Samedi matin, il y avait environ 9 500 membres de la Garde sur le terrain à Washington, provenant de 46 États, de trois territoires et de Washington D.C.

Jusqu’à 25 000 hommes et femmes de la Garde nationale ont été approuvés par le ministère de la défense pour soutenir les agences fédérales et de Washington pour l’inauguration présidentielle du 20 janvier. Les services secrets sont en charge.

« Notre première priorité est de protéger les personnes et les biens – et la sécurité et le bien-être de notre personnel de la Garde nationale », a déclaré le général d’armée Daniel Hokanson, chef du Bureau de la Garde nationale.

En outre, plus de 4 000 membres de la Garde protègent les capitales des États et d’autres infrastructures clés dans les États. Dans le même temps, 21 671 gardes soutiennent la réponse à la pandémie COVID-19 dans chaque État et territoire. En ce qui concerne les missions à l’étranger, près de 71 000 membres de la Garde nationale sont engagés dans des missions au pays et à l’étranger.

« Bien que les 12 derniers mois aient été sans précédent, nous continuons à répondre à toutes les missions, tant ici au pays qu’à l’étranger – en restant fidèles à notre devise : « Toujours prêts, toujours là ! a déclaré M. Hokanson.

Environ la moitié des soldats de la garde et des aviateurs effectueront des missions de sécurité, notamment le contrôle des foules, le contrôle de la circulation et l’assistance aux points d’entrée et de sortie. Les forces de l’ordre nationales et locales restent responsables de la sécurité. La Garde nationale de Washington remplira également des fonctions cérémonielles.

La participation militaire aux inaugurations présidentielles remonte au 30 avril 1789, lorsque des membres de l’armée américaine, des milices locales (la Garde nationale actuelle) et des vétérans de la guerre d’indépendance ont escorté George Washington à New York – le siège du gouvernement pour sa cérémonie d’inauguration.

« Je tiens à exprimer la gratitude de toute l’administration et du peuple américain envers les citoyens-soldats (et -aériens) qui sont ici dans la capitale de notre nation, et envers leurs familles », a déclaré le vice-président Michael R. Pence. « Nous sommes très fiers et reconnaissants du travail qu’ils ont accompli et qu’ils accompliront dans les [jours historiques à venir]« .


Patriote Info : Vous parleriez de [jours historiques à venir] lorsque votre opposant, un vieil homme sénile vendu à la chine, prend la présidence des États-Unis en volant les élections ?

Publicité