PARTAGER
Image d'illustration du drapeau du Royaume-Uni.

Bonne nouvelle outre-Manche : alors que le Brexit se profile, le Royaume-Uni a enregistré son plus bas taux de chômage en près de 40 ans. Le nombre de travailleurs originaires d’autres pays de l’Union européenne est également en forte baisse.

Alors que le suspens demeure quant à la forme définitive que prendra le Brexit, le Royaume-Uni peut se targuer d’avoir enregistré son plus bas taux de chômage depuis plus de 40 ans. Des chiffres publiés le 29 janvier par l’Office national de statistiques (ONS) britannique lèvent en effet le voile sur la santé de l’économie outre-Manche. Le taux de chômage a ainsi atteint 4% au deuxième trimestre 2018, un taux jamais vu depuis 1975 : le Royaume-Uni comptait 1,36 million de chômeurs au 30 juin.

Un taux de chômage qui pourrait faire évoluer à la hausse la politique salariale des entreprises

Concomitamment, le nombre de travailleurs originaires d’autres pays de l’Union européenne est en baisse : il est désormais de 2,28 millions de personnes, soit 86 000 de moins que l’année précédente. C’est la «plus forte baisse annuelle» depuis dix ans, selon l’ONS. Par ailleurs, environ 830 000 postes étaient vacants au Royaume-Uni au deuxième trimestre, un niveau également record.

Concernant la situation des jeunes, le nombre de ceux qui sont actuellement en recherche d’emploi est lui au plus bas depuis 1992. Si les salaires des Britanniques ont progressé de 2,4 % sur un an au deuxième trimestre – légèrement plus rapidement que l’inflation moyenne – la politique salariale des entreprises, selon une récente enquête l’Institut britannique du personnel et du développement, devrait continuer à évoluer en faveur des travailleurs afin de faire face à une pénurie de main-d’œuvre.

Source : RT International

La bibliothèque de Tepa

Livres à lire sur le sujet. Soutenez financièrement l’action de Patriote Info en achetant l’un des livres de sa bibliothèque.

Publicité