PARTAGER
Emmanuel Macron passe derrière des drapeaux français et européen à l'Elysée, le 4 juin 2018 (image d'illustration).

Le clip de campagne, censé promouvoir le projet de la majorité en vue du scrutin européen, oppose avec un ton dramatique les pro-UE aux forces «nationalistes». Divers commentateurs ont dénoncé un clip «anxiogène».

«Pour une renaissance européenne» : un clip vidéo promotionnel vantant la campagne politique de la République en marche (LREM) en vue des élections européennes de mai, mis en ligne le 6 mars, dresse un tableau inquiétant d’une certaine opposition politique aux partisans de la ligne présidentielle française.

« Ayez cette ambition folle à nouveau de vouloir une Europe plus forte, plus démocratique »

Le film d’une durée de deux minutes commence par une série d’images saccadées de crues, de manifestations nationalistes en Italie, de scènes de maintien de l’ordre en Grèce, de bidonvilles, des migrants équipés de gilets de sauvetage, de sacs plastiques qui flottent et des manifestations pro-Brexit.

La voix d’Emmanuel Macron se fait entendre : «Regardez notre époque, regardez-la en face et vous verrez que vous n’avez pas le choix.» Et d’évoquer les «nationalistes», «ceux qui détestent l’Europe» (Matteo Salvini, l’ex-conseiller de Donald Trump Steve Bannon et Marine Le Pen apparaissent à l’écran) en les opposant à des scènes historiques : le mur de Berlin abattu, des scènes de liesse en Europe… Emmanuel Macron ajoute : «Ayez cette ambition folle à nouveau de vouloir une Europe plus forte, plus démocratique […] Désirons-le ensemble pour nous et pour nos enfants.»

Des extraits tirés de différents discours du président de la République.

Dans un article publié sur le site internet d’Europe 1 le 10 mars, Hervé Gattegno, directeur de la rédaction du Journal du dimanche, a livré son éditorial à propos du clip : «Il m’a laissé pantois, ce clip de campagne. C’est une série d’images choc […] une vision de cauchemar. Et puis en fond sonore, la voix d’Emmanuel Macron qui s’adresse aux électeurs sur un ton presque menaçant pour leur dire : « Vous n’avez pas le choix. » Pour qu’il n’y ait aucun doute, on voit aussi des leaders d’extrême-droite […] et puis la signature du traité de Rome, la chute du mur de Berlin, Mitterrand et Helmut Kohl main dans la main. […] Je comprends que pour un clip de campagne, il faut un propos un peu réducteur ; mais il me semble que là, on est dans la caricature.»

Sur Twitter, le média Polony TV créé par Natacha Polony, s’est exclamé : «Une propagande absolument délirante !»

Dans la veine plus sarcastique qui le caractérise, le site internet Brain Magazine a pour sa part ironisé : «Elle a l’air particulièrement anxiogène cette série Netflix sur la fin du monde. Ah, pardon, c’est un clip de campagne macroniste.»

De même, un certain nombre d’internautes ont reproché à LREM de jouer avec les peurs via ce clip de campagne…

… tandis qu’un utilisateur de Twitter a jugé que ce clip ne pouvaient effrayer que l’opposition.

Les élections européennes auront lieu le 26 mai. Selon un sondage Euro-Rolling Ifop-Fiducial publié le 11 mars, la liste LREM-MoDem de la majorité présidentielle est donnée vainqueur avec 25% d’intentions de vote, suivie par la liste du Rassemblement national qui cumulerait pour sa part 21,5% des scrutins.

Source : RT France

La bibliothèque de Tepa

Livres à lire sur le sujet. Soutenez financièrement l’action de Patriote Info en achetant l’un des livres de sa bibliothèque.