PARTAGER

En France il devient difficile d’avoir une opinion sur un sujet en relation avec l’islam, l’immigration ou les communautés sans tourner au mélodrame de bas étage, insultes menaces et déchirement, il révèle chaque fois un peu plus la fracture dans la société française.

Un jeune candidate dans l’émission « The Voice » Mennel Ibtissem avec un visage d’ange et une voix charmante s’est faite rattrapée par ses publications sur les réseaux sociaux.

Les médias (y compris alternatifs) ont souvent résumé cette affaire à 2 /3 tweet sur Tariq Ramadan ou les attentats de Nice mais un examen un peu plus scrupuleux confirme la nature son engagement idéologique auprès d’organisations proches des frères musulmans comme le CCIF Lallab Baraka city, Hassan Iquioussen l’UOIF etc… finalement bien banal me direz vous dans une Europe islamisée.

Au nom du vivre ensemble et de la non division les chantres de l’antisémitisme affirmé se retrouvent à défendre la jeune fille à côté de leurs pires ennemis .

Mais pourtant les organisations qu’elle défend se positionnent objectivement comme les ennemis de la France .
L’argument fallacieux avancé par ses défenseurs qui affirment que ces organisations ont pignon sur rue, et donc les rendraient respectables sont les mêmes qui ne cessent de pester contre le CRIF , la Licra, Le BNVCA, nous assistons nettement à un deux poids deux mesures.

Cette jeune fille n’est certainement pas responsable de la situation dégradée entre les différentes communautés, mais elle fait les frais de la situation explosive et de la fracture qui s’agrandit chaque jour dans notre société.

Ses choix idéologique en font à mon sens une ennemie de la France comme les personnes qu’elle soutient. Les frères musulmans ne sont pas nos amis et leur projet de domination méritent d’être combattu autant que le projet sioniste, car il existe bien un projet.

Ni sionisme ni islamisme, nous sommes nombreux à ne pas céder ni se soumettre à l’un ou l’autre.

Qu’elle soit consciente ou non (22 ans quand même !) comme certains l’affirment, les idées qui traduisent son engagement dans cette mouvance idéologique sont inacceptables de mon point de vue.

Je ne demande pas sa tête (ce n’est pas mon propos) et même TF1 aurait pu la conserver dans la liste des candidates, mais cette dernière a préféré se retirer d’elle même.

On sait aujourd’hui que la production met en garde tous les candidats et leur demande de nettoyer leurs comptes sur les réseaux sociaux.

Pourquoi ne l’a t-elle pas fait ? Un oubli ? Ou au contraire une façon délibérée de laisser ces types de publications qui seraient forcément découvertes et provoqueraient un tollé.

Si on avait voulu démontrer une nouvelle fois la prétendue islamophobie des français on aurait pas pu s’y prendre mieux, comme l’affaire du burkini de Nice (avec un paparazzi présent au bon moment) ou le restaurant de Tremblay en France (avec ces femmes qui vont manger très loin de chez elles juste pour débusquer un restaurateur dont les positions politiques étaient connues)

Mais chut !!! n’y voyons pas là l’ombre d’un complot.

A chacune de ces affaires c’est le prisme « racialo-culturel » qui est le moteur principal, cela me rappelle aussi l’affaire Théo, où les mêmes acteurs s’empressaient de défendre les mensonges d’une racaille sans avoir de recul.

Le comble de ces personnes qui hurlent contre la censure, est qu’ils font fi sur le fait que les véritables censeurs sont de leur côté et pas du nôtre, c’est toujours nos soi-disant alliés qui nous plantent dans le dos.