PARTAGER

La BCE va offrir plus de 1 000 milliards à taux négatifs aux banques

La Banque centrale européenne vient à nouveau de sortir son chéquier pour soutenir l’économie de la zone euro face à la crise sanitaire du coronavirus.

Après l’augmentation à 1 350 milliards d’euros de son programme « urgence pandémie » (PEPP) d’achat d’obligations, elle vient de publier les résultats de sa nouvelle vague de TLTRO le TLTRO III.

Le 3, car nous en sommes déjà effectivement à la troisième version de ce plan de soutien aux banques.

Et c’est 1 308 milliards d’euros très exactement qui ont été prêtés aux banques européennes.

Conséquence, en empruntant à -1 %, les banques gagnent de facto de l’argent.

En fait la BCE pourrait aussi bien faire un chèque à chaque banque, cela reviendrait presque au même !

L’idée derrière ces taux négatifs, c’est de financer directement les banques qui en ont besoin sans toucher aux taux directeurs et donc impacter celles qui auraient des liquidités excédentaires…

C’est donc techniquement une bonne mesure, et une mesure compréhensible, mais c’est une mesure qui montre s’il en était encore besoin, à quel point nous sommes rentrés dans un monde devenu économiquement totalement fou.

Autre réflexion, nous sommes donc à -1 % ce qui prépare les esprits aux super taux négatifs dont je vous avais déjà parlé dans ce dossier et cette vidéo.

Mais, cela pose également une question essentielle.

Si on prête à -1 % pour sauver les banques, pourquoi ne pas prêter à -1 % aux Etats ?

Charles SANNAT

« Ceci est un article « presslib » et sans droit voisin, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Insolentiae.com est le site sur lequel Charles Sannat s’exprime quotidiennement et livre un décryptage impertinent et sans concession de l’actualité économique. Merci de visiter mon site. Vous pouvez vous abonner gratuitement à la lettre d’information quotidienne sur www.insolentiae.com. »

Source : Insolentiae

Publicité