PARTAGER

Hier, 14 décembre, a eu lieu le vote du Collège électoral aux Etats-Unis.
Le vote du «collège électoral» fait partie du processus constitutionnel américain pour l’élection du président.

Les républicains d’au moins trois États – la Pennsylvanie, la Géorgie et le Nevada – ont chacun élu un «ensemble différent» de grands électeurs républicains pour voter pour le président Trump.

Le dimanche 13 décembre, Powell a envoyé une autre lettre à la Cour suprême, citant deux nouveaux éléments de preuve récemment obtenus.

Dans un tweet du 14 décembre, l’avocat Lin Wood a également exhorté les gens à se préparer à des moments troublés : «Assurez vous d’avoir beaucoup d’eau, de nourriture, de lampe de poche et de piles, de bougies, de radios, « des fournitures du deuxième amendement », et un plan pour rencontrer les dirigeants de vos communautés. »

Alors que les foules se rassemblaient à Washington, le 12 décembre, le président Trump s’est rendu en hélicoptère au match de football de l’armée et de la marine à West Point, dans l’État de New York.

Il était accompagné de responsables militaires, dont le secrétaire à la Défense par intérim Miller et le directeur du renseignement national Ratcliffe.

Une vague d’acclamations et de chants a éclaté venant d’au moins 9000 cadets lorsqu’ils ont vu le président Trump arriver sur le terrain. Ils ont scandé «USA, USA».

Le 14 décembre, le président Trump a également tweeté que «les États clés où a eu lieu une FRAUDE ÉLECTORALE massive, ce qui les concerne tous, NE PEUVENT PAS LÉGALEMENT CERTIFIER ces votes comme complets et corrects sans commettre un crime sévèrement punissable ».

Le 12 décembre, un général américain a annoncé que l’armée américaine participerait à la distribution du vaccin, qui devait être livré dans les 24 heures : l’armée serait donc stationnée dans les différents États pendant 2 à 3 mois.

En faisant cette annonce, le général a utilisé le terme «jour J», faisant référence au débarquement allié en Normandie pendant la Seconde Guerre mondiale, pour décrire la date de la distribution des vaccins .

D’après une enquête de médias américains et britannique, il a été découvert qu’un grand nombre de membres du parti communiste avaient infiltrés l’entreprise pharmacologique Pfizer, entre autres.

Des articles circulent dans les médias aujourd’hui et indiquent que le président Trump a l’intention de gracier Assange, le fondateur de WikiLeaks.

Publicité