PARTAGER

Le camp du bien prend les individus pour des ordinateurs dont il suffit de remplacer le programme interne.

La gauche progressiste a toujours caché son visage dictatorial et haineux derrière une façade d’amour et de tolérance.

C’est ce qui caractérise les psychopathes et sociopathes.

Ils se rendent attirants avec une image positive, deviennent le gendre idéal en réunion de famille ou en soirée, mais une fois entre leurs griffes, la victime est littéralement détruite, psychologiquement et parfois physiquement.

Il fallait s’y attendre, la reprise des affaires de l’état profond allait s’accompagner d’une répression sans précédent de tout mouvement populiste.

Les médias progressistes, aux mains de cet état profond, commencent à reprogrammer les esprits et à préparer la purge qui s’en vient, et qui n’est que la continuité de la purge que nous avons observés sur les réseaux sociaux.

Si la reprogrammation médiatique douce ne marche pas il est déjà prévu d’envoyer tous les conservateurs dans des camps, car pour ces progressistes ils ne font déjà plus partie de l’humanité.

Et ne vous trompez pas, le simple fait de penser qu’une famille normale est composée d’un homme, d’une femme et de leurs enfants vous place dans la case conservateur.

Au moins 2020 et 2021 ont le mérite de montrer dans quel camp se trouvent les fascistes.

Publicité