PARTAGER

Le seul petit bémol à l’analyse très pertinente de Florian c’est que nous ne nous dirigeons pas vers un monde ultra libéral, mais vers un communisme 2.0 contrôlé par une oligarchie financière qui s’accaparera de toutes les richesses à travers le contrôle social et la surveillance de masse. En quelque sorte une nouvelle URSS mais beaucoup plus avancée technologiquement.

D’ailleurs le dissident Vladimir Boukovsky, qui avait bien connu l’URSS, décrivait très bien les points communs entre l’union soviétique et l’Union Européenne, première marche vers ce monstre totalitaire et technocratique en gestation.

Publicité