PARTAGER

Natacha Polony: «Les français qui aujourd’hui demandent ça le font tout simplement parce qu’ils estiment qu’ils ne veulent pas sur leur sol de gens qui sont des ETRANGERS et qui détestent leur pays, et qui les détestent. Il y a eu le précédent du terroriste de Nice qui était Tunisien. Il y a eu le précédent de cet homme qui a tué ces 2 jeunes filles Laure et Mauranne à Marseille et qui n’aurait jamais dû se trouver là. Ce chiffre nous montre tout simplement qu’il y a des Français qui estiment qu’à la moindre incartade, et plus encore si la personne a été condamnée pour délinquance ou pour des crimes autres, et bien on explique que la personne n’a rien à faire en France, et je ne crois pas que ça choque beaucoup de monde.»

Publicité