PARTAGER

Des centaines de manifestants marchaient à Paris, ce 10 novembre, pour dire «STOP à l’islamophobie». Une femme le torse nu – vraisemblablement une Femen – s’est alors invitée dans leurs rangs, avant d’en être exfiltrée.

Nouveau coup d’éclat – selon toute vraisemblance – des Femen. Ce 10 novembre, une femme a brandi, au sein de la manifestation contre l’islamophobie à Paris, une grande pancarte sur laquelle étaient écrits : «Le blasphème est un droit républicain». Puis, après qu’un membre de la mobilisation lui arrache des mains sa pancarte, l’activiste a enlevé son sweat-shirt, laissant voir, sur son torse nu, les mots écrits de noir : «Ne bradons pas la laïcité» – un procédé typique du mouvement féministe Femen, spécialiste des actions spectaculaires et polémiques.

La jeune femme est restée une trentaine de seconde poings levés, torse nu, parmi le cortège, avant d’en être exfiltrée par le service d’ordre. Celui-ci, selon un reporter de BFM TV et une journaliste du Figaro, protégeait, en outre, l’activiste de certains manifestants.

Source : RT France

Publicité
loading...